Navigation – Plan du site
Après la captivité : l'insertion des esclaves dans les sociétés chrétiennes ibériques

Le Portugal et l'Atlantique

Expansion, esclavage et race en perspective (xive-xvie siècles)
António de Almeida Mendes
p. 139-157

Résumés

Les recherches engagées ces dernières années sur la première traite atlantique (xve-xvisiècles) et sur l’esclavage en péninsule Ibérique se caractérisent par des approches surtout quantitatives. Le désintérêt pour l’étude des conséquences socio-politiques pour les sociétés européennes est alimenté par la difficulté à penser l’histoire coloniale comme étant une partie intégrante de l’histoire de l’Europe et enfin à poser la problématique de la longue durée de l’esclavage colonial et de la construction des catégories socio-raciales. Le croisement de milliers de documents des fonds d’archives portugaises, castillans et de la Couronne d’Aragon permet de repenser la place de l’esclavage colonial européen dans la construction d’un paradigme économique et racial sinon différent du moins autonome du modèle des sociétés esclavagistes des Amériques.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

race, esclavage, commerce, traite

Keywords :

race, slave trade

Géographie :

Péninsule ibérique
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La première expansion portugaise, la captivité et la traite en perspective
Le Maroc et les traites précoces
Commerce, traite et arithmétique
Égaux et inégaux, sauvages et barbares

Aperçu du texte

La première expansion portugaise, la captivité et la traite en perspective

Le 25 juillet 1415, une armada composée de 270 navires et de plus de 2 000 hommes quitte les côtes du Portugal en direction de la rade de Ceuta, à l’entrée du détroit de Gibraltar. Un tel rassemblement n’a été possible qu’au prix d’efforts importants, de mobilisations difficiles. Les premiers plans d’attaque datent des années 1410. Les multiples intrusions des musulmans sur les littoraux du Portugal, le contexte politique ibérique et les difficultés financières ont conduit la Couronne du Portugal à reporter plusieurs fois la grande attaque. Finalement, le 21 août 1415, le roi João Ier et les trois infants du Portugal, Henri, Duarte et Pedro, arrivent en vue de Ceuta. Les troupes chrétiennes percent le mur qui s’élève à 16 mètres au-dessus de la Méditerranée et prennent d’assaut la citadelle de l’Afrag. Dans la trame de l’histoire de l’Occident, la conquête de Ceuta est un événement ; une action brève et de cou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

António de Almeida Mendes, « Le Portugal et l'Atlantique », Rives méditerranéennes, 53 | 2017, 139-157.

Référence électronique

António de Almeida Mendes, « Le Portugal et l'Atlantique », Rives méditerranéennes [En ligne], 53 | 2017, mis en ligne le 15 juin 2019, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://rives.revues.org/5152

Haut de page

Auteur

António de Almeida Mendes

António de Almeida Mendes est historien spécialiste de l’esclavage et des traites négrières de la première modernité (XIVe-XVIe siècles) et de l’histoire du premier Atlantique portugais. Maître de conférences à l’université de Nantes, il est membre fondateur du Centre International de Recherches sur les Esclavages (www.ciresc.cnrs.fr) et l’un des coordinateurs du programme de recherche STARACO (STAtuts, RAce et COuleurs dans l’Atlantique), qui s’intéresse à une histoire de la race dans le monde atlantique (www.staraco.org). Parmi les publications récentes : La Péninsule ibérique et le monde 1470-1640, Etienne Bourdeu, António de Almeida Mendes, Guillaume Gaudin (dir.), Natividad Planas, Paris, Atlande, 2014.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org