Skip to navigation – Site map
Investissement, profit et fiscalité publique autour du commerce des esclaves

Un marchand italien d’esclaves à Lisbonne à la fin du xve siècle : Bartolomeo Marchionni

Francesco Guidi Bruscoli
p. 63-81

Abstracts

During the second half of the fifteenth century the Portuguese Crown adopted various strategies to control the market of African slaves. In 1486 a contract was agreed with the Florentine merchant Bartolomeo Marchionni: he could in this way import to Portugal the majority of slaves from the region called Rios dos Escravos. Marchionni, however, did not limit his activity to the import of slaves to Lisbon, but he also played an important role in redistributing them to other countries: especially during the 1490s, he was the largest exporter of slaves to Valencia, where he used the Italian Cesare Barzi as an intermediary. But Marchionni also sent slaves to Seville and to Florence, his native country.

Top of page

Index terms

Mots-clés :

esclaves, commerce

Keywords :

slaves, trade

Géographie :

Afrique

Chronologie :

XVe siècle
Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Le Portugal et les esclaves africains
Les coûts et les profits
Marchionni et la traite des esclaves
L’exportation des esclaves vers Valence
Esclaves africains à Séville
Esclaves africains sur le marché florentin

First lines

Certo pacto cum rege habito, omnes nigros in sua manu habet, et eos per omnem Italiae et Hispaniae oram vendit, et dicunt regem ex eo quotannis plus quadriginta milibus ducatorum habere.

C'est ainsi qu’en 1494-95 Hieronymus Münzer (ou Monetarius) décrit le rôle du Florentin Bartolomeo Marchionni dans le commerce des esclaves africains destinés à l’Italie et l’Espagne. Ce monopole, selon Münzer, a coûté à Marchionni 40000 ducats par an ; ce montant, qui équivaut à près de 16000000 reais, semble cependant, – en particulier à la lumière de ce que nous verrons plus loin – largement exagéré.

L’importation d’esclaves africains vers l’Europe en général, et au Portugal en particulier, au xve et au xvie siècle a été largement discutée dans l’historiographie. Beaucoup d’efforts ont été consacrés à fournir des données quantitatives, comme nous allons le voir. Cependant, bien qu’il y ait un consensus général sur le développement et la dynamique du commerce, les tentatives menées pour estimer le n...

Top of page

References

Bibliographical reference

Francesco Guidi Bruscoli, « Un marchand italien d’esclaves à Lisbonne à la fin du xve siècle : Bartolomeo Marchionni », Rives méditerranéennes, 53 | 2017, 63-81.

Electronic reference

Francesco Guidi Bruscoli, « Un marchand italien d’esclaves à Lisbonne à la fin du xve siècle : Bartolomeo Marchionni », Rives méditerranéennes [Online], 53 | 2017, Online since 15 June 2019, connection on 21 November 2017. URL : http://rives.revues.org/5148

Top of page

About the author

Francesco Guidi Bruscoli

Francesco Guidi Bruscoli est professore associato en histoire économique à l’Université de Florence. Il est honorary fellow à Queen Mary University of London et à l’Université de Bristol. Il est aussi fellow de la Royal Historical Society, membro associado de la Academia de Marinha (classe História Marítima) et Académico Correspondente Estrangeiro de la Academia Portuguesa da História.Parmi ses publications : Papal Banking in Renaissance Rome (Aldershot, 2007) et Bartolomeo Marchionni, «homem de grossa fazenda» (ca. 1450-1530). Un mercante fiorentino a Lisbona e l’impero portoghese (Florence, 2014), qui a reçu le prix de la Fundação Calouste Gulbenkian dans la section Historia da Europa.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org