Skip to navigation – Site map
Repenser la question de la main d'oeuvre esclave en Méditerranée médiévale

Travail et esclavage

Y a-t-il eu un modèle oriental ?
Salah Trabelsi
p. 21-39

Abstracts

Arab sources indicate profound changes related to the formation of a vast empire, which was extending from the Atlantic to the Indian Ocean. The Arab conquest undoubtedly fostered the beginnings of an agrarian economy fueled by slave labor. From the middle of the seventh century, we saw the emerging of a new world outlines, in granting a higher interest to the acquisition of slaves. As a main source of energy and prestige, slaves very soon would be the subject of a frantic request. While highlighting the difference of status between the free workers, poor farmers and dependent workers, Arab chronicles describe systems which are marked by an extraordinary extension of slavery. This transitional phase will strengthen under the Umayyad Empire and would reach critical levels under Abbasids and Fatimids.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

First lines

Pendant de nombreuses décennies, l’histoire de l’esclavage s’est particulièrement polarisée sur ses formes gréco-romaines et précoloniales. Cette attention, quasi exclusivement portée aux mondes antique et transatlantique, a suscité de nombreux malentendus quant aux visages et aspects revêtus par l’institution dans le monde arabe. Sans chercher à examiner les réalités de ce phénomène à partir de son histoire propre et des conditions de son extension, on a souvent estimé qu’il suffisait d’inverser les termes de l’équation pour en dégager les traits et la nature. Au lieu d’aborder le problème à partir de ce qu’il a été réellement, on s’est souvent contenté d’affirmer la spécificité des pays musulmans par rapport au reste du monde. En sus des problèmes épistémologiques qu’elle soulève, cette approche binaire érige des barrières entre le local et le global, le spécifique et l’universel comme si l’histoire des Arabes et des Musulmans avait surgi et évolué dans un monde clos.

Basée sur une...

Top of page

References

Bibliographical reference

Salah Trabelsi, « Travail et esclavage », Rives méditerranéennes, 53 | 2017, 21-39.

Electronic reference

Salah Trabelsi, « Travail et esclavage », Rives méditerranéennes [Online], 53 | 2017, Online since 15 June 2019, connection on 21 November 2017. URL : http://rives.revues.org/5146

Top of page

About the author

Salah Trabelsi

Salah Trabelsi est maître de conférences en histoire et civilisation du Maghreb et du Proche-Orient à l'université Lumière Lyon 2 ; il est vice-président puis membre du Comité Scientifique International du projet La Route de l'Esclave de l'UNESCO, et également membre du Comité scientifique du Centre International de Recherches et d'Etude sur les Esclavages à l’EHESS. Il était directeur adjoint puis directeur du Groupe de Recherches et d'étude sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO)-UMR 5291-CNRS-Université Lumière Lyon 2 de 2010 à 2015.Parmi ses récentes publications : « Résistances et mémoires des esclavages. Espaces arabo-musulmans et transatlantiques », dir. O. Leservoisier et S. Trabelsi, Paris, Karthala-CIRESC, 2014 ; F. P. Guillén et S. Trabelsi (dir.), Les esclavages en Méditerranée. Espaces et dynamiques économiques, Madrid, Casa de Velázquez, 2012.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org