Navigation – Plan du site

Dires et dire. Femmes de la migration libanaise à Marseille

Liliane Nasser
p. 105-116

Résumés

Après avoir résumé les spécificités de la migration libanaise à Marseille et exposé ma méthode d’enquête orale, je donne la parole aux femmes libanaises. Je mets en parallèle les particularités de la migration précédemment installée dans les colonies françaises d’AEF (Afrique Équatoriale Française) et d’AOF (Afrique Occidentale Française) et celles de la migration arrivée directement à Marseille durant la Guerre du Liban (1975-1990). À travers les récits de ces femmes apparaissent leur rapport à la mobilité, leur relation à la langue maternelle, l’évolution de leur statut social, la force du lien qui les rattache au pays d’origine.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Donner la parole…
… à travers l’enquête orale
Itinéraires
Le cheminement des mots

Aperçu du texte

Mes parents étaient des émigrés libanais installés en Afrique, moi-même je suis née au Sénégal et depuis mon enfance, je vis à Marseille. À la fois témoin et acteur de la vie de cette immigration, je me suis proposé d’en restituer l’histoire dans le cadre de mes travaux universitaires qui ont donné lieu à la publication d’un ouvrage.

Je me propose ici de mettre en valeur l’histoire des femmes de la migration libanaise. Je résumerai tout d’abord les caractéristiques de cette population, avant d’exposer ma méthode d’enquête orale, puis les itinéraires de vie qui se sont révélés au cours des entretiens.

À la différence des immigrations engendrées par l’exode rural dans le pays d’origine ou par le besoin de main d’oeuvre dans le pays d’accueil, l’immigration libanaise à Marseille se présente comme une succession d’arrivées individuelles ou familiales – le plus souvent prévues comme de simples passages ou des replis temporaires – qui se sont transformées en installation. Elle s’enracine ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Liliane Nasser, « Dires et dire. Femmes de la migration libanaise à Marseille », Rives méditerranéennes, 52 | 2016, 105-116.

Référence électronique

Liliane Nasser, « Dires et dire. Femmes de la migration libanaise à Marseille », Rives méditerranéennes [En ligne], 52 | 2016, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 28 avril 2017. URL : http://rives.revues.org/5003

Haut de page

Auteur

Liliane Nasser

En 2016, Liliane R. Nasser est docteure en histoire et chercheur associé à l’UMR 7303 Telemme (MMSH). Ses travaux portent sur les migrations libanaise, syrienne et proche-orientales à Marseille. Elle a publié un ouvrage intitulé Ces Marseillais venus d'Orient, L'immigration libanaise à Marseille aux xixe et xxe siècles, (Karthala, 2010). Elle a été commissaire scientifique de l’exposition La France et le Liban, parcours entre archives et bandes dessinées (Centre aixois des Archives départementales, 28 mars-8 juin 2013).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org