Skip to navigation – Site map

Figurer la féminité. Narration ou revendication ?

Laetitia Deloustal
p. 85-104

Abstracts

Observing women’s contemporary creation in Tunisia led us to note a certain number of issues shared by female visual artists. The representation of the feminine is especially recurrent in the works. Not only do women artists create about other women, they also reveal themselves. Whether femininity is the heart of the content or part of a discourse dealing with the themes, the woman is always present in these works. Our study of different works of art evoking women is organized along three main lines : the woman in traditional society, the woman in search of her identity and the artist’s reflection of herself in self-portraiture. Every woman has her own way of expressing herself, her own generation, and her own artistic universe. Each expresses a moving, imperceptible, and universal femininity.

Top of page

Index terms

Mots-clés :

féminité, art

Keywords :

Femininity, Art

Géographie :

Tunisia

Chronologie :

XXIe siècle
Top of page

Editor's notes

Sur demande de l'auteure, les images de cet article ont été retirées pour sa mise en ligne.

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

La représentation de la femme dans la société traditionnelle
De la femme traditionnelle à la femme moderne
La bourgeoisie tunisoise
Le poids de la tradition
La quête d'identité ou la féminité révélée
Au risque de l’identité
L’appel de la mémoire
La femme tunisienne dans son temps
L'autoportrait, où l'artiste femme face à elle-même
La dualité de la femme tunisienne
La femme, la mère, la citoyenne
Femme rêvée, femme redoutée
Conclusion

First lines

Si la notion d’arts plastiques est récente en Tunisie, la pratique des femmes l’est davantage. La peinture de chevalet n’est apparue qu’à la fin du xixe siècle. À cette période en Tunisie et dans le monde arabe, s’opère un bouillonnement intellectuel appelé Nahda (Renaissance). Cette période de rayonnement est le fruit d’un désir conjugué de penseurs et réformistes qui souhaitent amener le pays sur les voies de la modernité. La peinture de chevalet participe de ce mouvement. Les princes souhaitent avoir leurs portraits en pied et en tenue d’apparat. Ils font d’abord appel à des peintres italiens. Le premier artiste peintre tunisien connu fut Ahmed Osman. Il était portraitiste à la cour beylicale et avait appris la peinture en Italie. La pratique de la peinture se répand plus largement en Tunisie sous le protectorat français et le premier Salon Tunisien voit le jour en 1894. Elle se démocratise et correspond à une nouvelle approche de la pratique artistique, où l’artiste n’est plus u...

Top of page

References

Bibliographical reference

Laetitia Deloustal, « Figurer la féminité. Narration ou revendication ? », Rives méditerranéennes, 52 | 2016, 85-104.

Electronic reference

Laetitia Deloustal, « Figurer la féminité. Narration ou revendication ? », Rives méditerranéennes [Online], 52 | 2016, Online since 15 May 2018, connection on 23 November 2017. URL : http://rives.revues.org/4997

Top of page

About the author

Laetitia Deloustal

En 2016, Laetitia Deloustal est docteure en Histoire et Histoire de l’art contemporain de l’Université de Perpignan UPVD et chercheure au Centre de Recherches Historiques sur les Sociétés Méditerranéennes CRHISM (EA 2984). Sa thèse, soutenue en décembre 2014, porte sur la création contemporaine féminine en Tunisie. Ses travaux ont été menés en cotutelle avec l’Université de Sfax (Tunisie). En contrat post-doctoral avec l’Union Européenne, dans le cadre du programme Alyssa d’Erasmus Mundus, en Tunisie avec l’Université de Tunis-Carthage et l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Sidi Bou Said (Décembre 2014-Juin 2015). Ses travaux actuels portent sur l’art urbain après la Révolution.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org