Navigation – Plan du site

Figurer la féminité. Narration ou revendication ?

Laetitia Deloustal
p. 85-104

Résumés

L’observation des créations féminines contemporaines en Tunisie nous ont amené à constater un certain nombre de questionnements communs chez les plasticiennes. La figure féminine, en particulier, est récurrente dans les œuvres. Les femmes artistes évoquent les autres femmes mais se révèlent aussi elles-mêmes. Que la féminité soit au cœur de l’interrogation plastique ou qu’elle serve un discours périphérique, la femme est présente dans ces œuvres. Organisée selon trois axes précis, cette étude se concentre tour à tour sur des œuvres d’art évoquant la femme dans la société traditionnelle, dans la quête de l’identité ou dans le traitement de leur propre reflet à travers l’autoportrait. Chacune dans son mode d’expression, dans sa génération, dans son univers plastique et sa singularité, elles expriment une féminité mouvante, insaisissable et universelle.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

féminité, art

Keywords :

Femininity, Art

Géographie :

Tunisia

Chronologie :

XXIe siècle
Haut de page

Notes de la rédaction

Sur demande de l'auteure, les images de cet article ont été retirées pour sa mise en ligne.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La représentation de la femme dans la société traditionnelle
De la femme traditionnelle à la femme moderne
La bourgeoisie tunisoise
Le poids de la tradition
La quête d'identité ou la féminité révélée
Au risque de l’identité
L’appel de la mémoire
La femme tunisienne dans son temps
L'autoportrait, où l'artiste femme face à elle-même
La dualité de la femme tunisienne
La femme, la mère, la citoyenne
Femme rêvée, femme redoutée
Conclusion

Aperçu du texte

Si la notion d’arts plastiques est récente en Tunisie, la pratique des femmes l’est davantage. La peinture de chevalet n’est apparue qu’à la fin du xixe siècle. À cette période en Tunisie et dans le monde arabe, s’opère un bouillonnement intellectuel appelé Nahda (Renaissance). Cette période de rayonnement est le fruit d’un désir conjugué de penseurs et réformistes qui souhaitent amener le pays sur les voies de la modernité. La peinture de chevalet participe de ce mouvement. Les princes souhaitent avoir leurs portraits en pied et en tenue d’apparat. Ils font d’abord appel à des peintres italiens. Le premier artiste peintre tunisien connu fut Ahmed Osman. Il était portraitiste à la cour beylicale et avait appris la peinture en Italie. La pratique de la peinture se répand plus largement en Tunisie sous le protectorat français et le premier Salon Tunisien voit le jour en 1894. Elle se démocratise et correspond à une nouvelle approche de la pratique artistique, où l’artiste n’est plus u...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laetitia Deloustal, « Figurer la féminité. Narration ou revendication ? », Rives méditerranéennes, 52 | 2016, 85-104.

Référence électronique

Laetitia Deloustal, « Figurer la féminité. Narration ou revendication ? », Rives méditerranéennes [En ligne], 52 | 2016, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 24 février 2017. URL : http://rives.revues.org/4997

Haut de page

Auteur

Laetitia Deloustal

En 2016, Laetitia Deloustal est docteure en Histoire et Histoire de l’art contemporain de l’Université de Perpignan UPVD et chercheure au Centre de Recherches Historiques sur les Sociétés Méditerranéennes CRHISM (EA 2984). Sa thèse, soutenue en décembre 2014, porte sur la création contemporaine féminine en Tunisie. Ses travaux ont été menés en cotutelle avec l’Université de Sfax (Tunisie). En contrat post-doctoral avec l’Union Européenne, dans le cadre du programme Alyssa d’Erasmus Mundus, en Tunisie avec l’Université de Tunis-Carthage et l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Sidi Bou Said (Décembre 2014-Juin 2015). Ses travaux actuels portent sur l’art urbain après la Révolution.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org