Navigation – Plan du site
Les acteurs économiques de la transition énergétique

Le rôle des opérateurs historiques et émergents dans le développement des centrales photovoltaïques au sol dans les territoires méditerranéens français

Kévin Duruisseau
p. 99-117

Résumés

L'implication des territoires méditerranéens français dans la transition énergétique, et plus particulièrement dans le développement de l'énergie photovoltaïque au sol a été peu questionnée. Les politiques publiques énergétiques françaises s'inscrivent, d'une part, dans un contexte de miniaturisation des moyens de production d'électricité d'origine renouvelable, qui autorise un certain niveau de décentralisation et, d'autre part, dans un contexte d'ouverture et de libéralisation des marchés européens et français de l'électricité qui permettent une multiplication et une diversification des acteurs énergéticiens. Cet article interroge plus particulièrement la place et le rôle des opérateurs dans le développement des centrales photovoltaïques au sol à l'aune des trois phases de territorialisation du photovoltaïque au sol.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les opérateurs historiques et émergents
Une certaine diversité des opérateurs historiques et émergents
Un phénomène progressif de concentration des CPVS entre quelques opérateurs
Les évolutions législatives et réglementaires et leur influence sur la nature et le rôle des opérateurs dans le développement des CPVS
Les évolutions législatives et réglementaires dessinent trois phases successives de territorialisation du photovoltaïque au sol en France métropolitaine
L'influence des trois phases de territorialisation sur les types d'opérateurs dominants et leur rôle d'initiateur
Conclusion

Aperçu du texte

Le système énergétique dominant est confronté à deux limites inhérentes à ses propriétés : l'épuisement programmé des ressources énergétiques dites de stock – charbon, gaz naturel, pétrole et uranium – à plus ou moins long terme (Chevalier, 2004, 2009 ; Battiau, 2008 ; Smil, 2010 ; Deshaies et Baudelle, 2013 ; Dessus, 2014) et le réchauffement climatique anthropique observable (Tsayem-Demaze, 2009, 2010, 2011 ; Mouhot, 2012 ; Aykut et Dahan, 2014). La question climatique constitue une limite inédite dans toute l'histoire des anthroposystèmes énergétiques. Ces propriétés, la hausse de la demande énergétique mondiale – due à l'effet combiné de la croissance démographique et au développement économique des Pays émergents et des Suds – ainsi que le maintien à un niveau élevé de la consommation énergétique des Pays du Nord, nous interrogent sur la durabilité de notre système, et plus largement sur la durabilité de notre modèle de développement. Nous assistons actuellement à une nouvelle ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kévin Duruisseau, « Le rôle des opérateurs historiques et émergents dans le développement des centrales photovoltaïques au sol dans les territoires méditerranéens français », Rives méditerranéennes, 51 | 2015, 99-117.

Référence électronique

Kévin Duruisseau, « Le rôle des opérateurs historiques et émergents dans le développement des centrales photovoltaïques au sol dans les territoires méditerranéens français », Rives méditerranéennes [En ligne], 51 | 2015, mis en ligne le 15 octobre 2018, consulté le 27 avril 2017. URL : http://rives.revues.org/4955

Haut de page

Auteur

Kévin Duruisseau

Kévin Duruisseau, doctorant en géographie à Aix-Marseille Université, Cnrs, Umr 7303 Telemme, il travaille sous la direction du Professeur Sylvie Daviet. Sa thèse, qui met l’accent sur les relations entre territoire et transition énergétique, s’intitule « Nouvelle géographie et territorialisation des énergies renouvelables : l’exemple du solaire photovoltaïque dans le Sud de la France : acteurs, facteurs et jeux d’échelles ». Après trois années en tant que doctorant contractuel chargé d’enseignement (2011-2014), il occupe un poste d’ATER. Publication récente : Kévin DURUISSEAU, « Les centrales photovoltaïques au sol dans le Sud de la France. Un exemple de territorialisation de la transition énergétique », In Helga-Jane SCARWELL, Divya LEDUCQ, Annete GROUX (dir.), Réussir la transition énergétique, Villeneuve-d’Ascq, Presses du Septentrion, 2015, p. 57-65.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org