Navigation – Plan du site
Les intellectuels et les Cahiers du Sud

Jean Ballard, une figure du « travailleur intellectuel »

Christel Brun-Franc
p. 119-130

Résumés

Les directeurs de revue sont presque toujours considérés comme des intellectuels. Pourtant, cette notion pose problème et les définitions s’opposent. En confrontant plusieurs d’entre elles, nous proposons de nous interroger sur le personnage de Jean Ballard, directeur de la revue marseillaise les Cahiers du Sud entre 1925 et 1966, au travers de trois des critères principaux qui semblent définir un intellectuel (l’absence d’intérêt pour les questions pratiques, l’engagement politique et une grande faculté de conceptualisation). Nous circonscrirons notre propos à la période de l’entre-deux-guerres. Devant l’impasse à laquelle nous aboutirons, plutôt que d’utiliser cette notion mouvante, nous préférerons revenir au concept d’« intellectualité » et de parler, en ce qui le concerne, de « travailleur intellectuel ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Entre 1925 et 1966, paraît à Marseille une revue qui fait désormais indiscutablement partie de l’histoire et du patrimoine culturel de la ville : Les Cahiers du Sud. Lorsqu’on cite leur nom, ceux qui connaissent cette entreprise revuiste y associent immédiatement le nom de celui qui en a été le directeur pendant plus de 40 ans : Jean Ballard. Personnage trop peu connu, on pourrait penser qu’il fait partie de cette génération d’intellectuels de l’entre-deux-guerres qui hisse Marseille au rang de « cité littéraire », pour reprendre les mots de Maurice Ricord. En tant qu’homme de revue au cœur même d’un réseau, on serait tenté de lui coller l’étiquette d’intellectuel, au même titre qu’un Paulhan, qu’un Romain Rolland ou, un peu plus tard, qu’un Sartre. Pourtant, si l’on s’intéresse au personnage Ballard, on constate assez rapidement que ce n’est pas aussi évident d’accoler une notion mouvante à un homme qui ne rentre lui-même pas dans les cases. Ballard, en tant que passeur d’idées et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christel Brun-Franc, « Jean Ballard, une figure du « travailleur intellectuel » », Rives méditerranéennes, 50 | 2015, 119-130.

Référence électronique

Christel Brun-Franc, « Jean Ballard, une figure du « travailleur intellectuel » », Rives méditerranéennes [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://rives.revues.org/4847 ; DOI : 10.4000/rives.4847

Haut de page

Auteur

Christel Brun-Franc

Christel Brun-Franc est doctorante en littérature française à l'Université d'Aix-Marseille. Sa thèse est intitulée « Émergence et développement des Cahiers du Sud. Histoire d'un succès (octobre 1925-septembre 1939) ». Ses recherches portent plus généralement sur les revues et la littérature du xxe siècle. Elle enseigne actuellement la communication à l'Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org