Navigation – Plan du site

Le banquier juif du Roi Soleil

Notes de recherche sur l’anecdote entre le XVIIe et le XVIIIe siècle
Andrea Addobbati
Traduction de Traduit de l’italien par Guillaume Calafat et Giulia Puma
p. 35-60

Résumés

L’anecdote est un genre littéraire dans lequel se cristallise le sens commun. Il est alors intéressant d’essayer de comprendre comment la relation entre l’éthique et la pratique des affaires a été représentée dans les anecdotes ayant des marchands pour protagonistes. Cette contribution s’appuie sur la figure de Samuel Bernard, le grand banquier du Roi-Soleil, pour étudier l’évolution des peurs collectives suscitées par la haute finance, un pouvoir anonyme capable d’influences inattendues. A propos de Bernard, un grand nombre d’anecdotes ambiguës et fondées sur des stéréotypes hétérogènes ont circulé au cours du XVIIIe siècle. Parmi les nombreux Bernard ayant été transmis par la tradition, finit par émerger une représentation unique, identifiant le banquier à l’ennemi perfide caché au sein de la communauté.

Haut de page

Entrées d’index

Géographie :

Italie
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Accablé par la dévaluation
Le bourgeois ridicule
L’icône du complot judéo-maçonnique
Une poule magique

Aperçu du texte

Quiconque s’intéresse à l’éthique marchande pourrait se demander avec profit s’il existe, dans la tradition européenne, des modèles du bon marchand, des figures historiques, ou présumées telles, habituellement présentés comme des modèles à imiter aux apprentis marchands et au public en général ; on pourrait se demander ensuite si ces mêmes modèles ont évolué au cours du temps. Pour mener une enquête de ce type, il faudrait commencer par les textes didactiques de technique mercantile, tel que l’Introduzione alla pratica del commercio, un manuel paru en Toscane en 1751 dont les préceptes sont précédés d’une brève Dissertazione à caractère historique et apologétique. Après avoir énoncé les fondements éthiques et sociaux du commerce, puis parcouru les différentes phases de son histoire, l’auteur anonyme présente au lecteur une galerie de portraits de grands marchands qui ont su tisser des « correspondances amicales » dans toutes les places à l’étranger, construisant ainsi un réseau éten...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea Addobbati, « Le banquier juif du Roi Soleil », Rives méditerranéennes, 49 | 2014, 35-60.

Référence électronique

Andrea Addobbati, « Le banquier juif du Roi Soleil », Rives méditerranéennes [En ligne], 49 | 2014, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 23 août 2017. URL : http://rives.revues.org/4723 ; DOI : 10.4000/rives.4723

Haut de page

Auteur

Andrea Addobbati

Andrea Addobbati est chercheur associé en histoire moderne à l’Université de Pise. Ses travaux portent principalement sur l’histoire des relations commerciales et maritimes. Parmi ses publications les plus importantes : Commercio, rischio, guerra. Il mercato delle assicurazioni marittime di Livorno (1694-1795), Roma, 2007.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org