Navigation – Plan du site

« Les François lui ont l’obligation d’avoir favorisé leur commerce pendant la guerre »

Représentation consulaire, fraude et contrebande commerciale
Francisco Zamora Rodríguez
Traduction de Texte traduit de l'espagnol par Olivier Raveux
p. 17-33

Résumés

La documentation produite par les consuls établis dans les différents ports internationaux nous offre des éléments dignes d’intérêt pour l’analyse de la notion de moralité marchande durant l’époque moderne. L’activité consulaire, toujours en équilibre instable entre politique et commerce, fluctue en fonction de plusieurs composantes dont les intérêts entrent fréquemment en conflit. L’engagement des consuls eux-mêmes dans des activités commerciales a favorisé l’existence d’une riche casuistique sur la moralité marchande adoptée par chacun d’entre eux. Face à la possibilité d’un enrichissement personnel, le service rendu par les consuls à leur gouvernement respectif était souvent relégué au second plan, y compris quand les puissances ennemies en retiraient un bénéfice.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Nature des consulats et justification de l’intérêt d’une étude sur la moralité marchande
Le consul espagnol de Livourne : une étude de cas
Conclusion

Aperçu du texte

L’institution consulaire d’Ancien Régime a déjà retenu l’attention des historiens et connaît même ces derniers temps, à en juger par les travaux collectifs sur le sujet, un regain d’intérêt. Il suffit seulement de mentionner ici la récente publication de l’ouvrage Los cónsules de extranjeros en la Edad Moderna y principios de la Edad Contemporánea et le colloque Les consuls, figures de l’intermédiation marchande en Europe et dans le monde méditerranéen (XVIIe-XIXe siècles), organisé par le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine à Nice en avril 2014. Nous pouvons néanmoins affirmer qu’il reste encore sur ce vaste champ de recherche des questions qui méritent d’être abordées d’une manière approfondie, afin de mieux saisir une institution pouvant nous apporter des clés de compréhension essentielles pour l’étude de l’époque moderne.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire d’apporter une précision terminologique fondamentale : les consulats des nations ne doiven...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francisco Zamora Rodríguez, « « Les François lui ont l’obligation d’avoir favorisé leur commerce pendant la guerre » », Rives méditerranéennes, 49 | 2014, 17-33.

Référence électronique

Francisco Zamora Rodríguez, « « Les François lui ont l’obligation d’avoir favorisé leur commerce pendant la guerre » », Rives méditerranéennes [En ligne], 49 | 2014, mis en ligne le 15 novembre 2015, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rives.revues.org/4716 ; DOI : 10.4000/rives.4716

Haut de page

Auteur

Francisco Zamora Rodríguez

Francisco Zamora, docteur européen, a été honoré d’un prix de thèse pour son étude sur le consulat espagnol à Livourne durant la seconde moitié du XVIIe siècle. Il est actuellement chercheur post-doctorant au Centre d’histoire de Além-Mar (Universidade Nova de Lisboa, Portugal). En 2012, il a obtenu le prix « jeune chercheur » de la fondation espagnole d’histoire moderne (FEHM). Ses travaux actuels portent sur l’intégration des espaces atlantique et méditerranéen par une étude sur la représentation consulaire portugaise en Italie.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org