Skip to navigation – Site map

49 | 2014
Moralités marchandes dans l’Europe méditerranéenne au XVIIIe siècle

Institutions, appartenances, pratiques
Rives n°49
More about this picture
Credits : gravure extraite de Jean TAULANE, Trésor d’arithmétique des marchands et des géomètres divisé en deux parties, Marseille, imp. C. Garcin, 1689.
Editor's notes

Par l’existence d’une densité et d’une variété institutionnelles et par la prégnance du commerce sur l’économie, l’espace méditerranéen du long XVIIIe siècle peut être perçu comme un laboratoire pertinent pour travailler la thématique des moralités marchandes. Ce numéro se penche sur la question au croisement de quatre niveaux d’analyse : les trajectoires et les caractéristiques personnelles des négociants, avec leurs stratégies d’autoreprésentations ; les encastrements politiques, culturels et sociaux qui façonnent les groupes marchands (l’État, la paroisse, la « nation », la ville, la religion…) ; les institutions productrices de normes et de comportements normés (l’État, mais aussi les tribunaux de commerce, les assemblées de marchands…) ; et les pratiques qui mettent les éthiques, les lois et les discours à l’épreuve du terrain.

Cairn

This issue is available in open access on Cairn platform.
Read it

  • Revues.org