Navigation – Plan du site

Des "ex-voto" au document audiovisuel. Pour une histoire des représentations

Entretien de Bernard Cousin avec Sophie Gebeil
Bernard Cousin et Sophie Gebeil
p. 133-148

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Professeur des universités émérite en histoire moderne depuis 2008, Bernard Cousin a dirigé l’UMR Telemme de 2001 à 2007. À l’occasion des vingt ans du laboratoire, il a accepté de revenir sur la fondation du programme Cultures méridionales : espaces, pratiques et représentations, dont il a été partie prenante en 1994. Il apporte un éclairage avisé, enrichi par son expérience de la recherche collective et nourri par les responsabilités qu’il a exercées. Son regard averti sur l’évolution d’une thématique alors novatrice, témoigne de la richesse de l’héritage sur lequel s’appuient aujourd’hui les nombreux travaux d’histoire culturelle en cours au sein du laboratoire, en particulier sur les sources iconographiques, qu’il s’agisse d’images fixes, de documents audiovisuels, ou de contenus issus de l’internet. En rappelant à notre mémoire les enjeux méthodologiques liés à l’utilisation de ces nouveaux documents pour l’historien à la fin des années 1960, Bernard Cousin nous invite à une ré...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Cousin et Sophie Gebeil, « Des "ex-voto" au document audiovisuel. Pour une histoire des représentations », Rives méditerranéennes, 48 | 2014, 133-148.

Référence électronique

Bernard Cousin et Sophie Gebeil, « Des "ex-voto" au document audiovisuel. Pour une histoire des représentations », Rives méditerranéennes [En ligne], 48 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 23 août 2017. URL : http://rives.revues.org/4673 ; DOI : 10.4000/rives.4673

Haut de page

Auteurs

Bernard Cousin

Agrégé d’histoire en 1969, Bernard Cousin a soutenu son doctorat d’État en histoire moderne, en 1981, avec une thèse dirigée par Michel Vovelle et portant sur "Le miracle et le quotidien. Les ex-voto provençaux, images d’une société (XVIe-XIXe siècles)". Maître de conférences puis professeur d’histoire moderne à l’Université de Provence. Il a été successivement vice-président de l’Université d’Aix-Marseille 1, directeur des Presses Universitaires de Provence et de l’UMR Telemme.

Sophie Gebeil

Enseignante titulaire en histoire-géographie depuis 2007, Sophie Gebeil a soutenu en 2010, un master II de recherche portant sur "le patrimoine audiovisuel en Méditerranée". Attachée temporaire d'enseignement et de recherche à l’École Supérieure du Professorat et de l'Éducation (AMU) depuis 2012, elle est en doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Maryline Crivello. Sa thèse en cours concerne "les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français (1996-2013)".

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org