Navigation – Plan du site

Pérenniser l’événementiel culturel dans la métropole lilloise après la Capitale européenne de la culture

le rôle des acteurs dans les manifestations de Lille 3000
Bruno Lusso et Marie-Thérèse Grégoris
p. 59-76

Résumés

Le succès de Lille 2004 Capitale européenne de la culture a encouragé les organisateurs de l’événement à lancer tous les deux à trois ans un festival culturel thématique appelé Lille 3000. Cette pérennisation de l’événementiel culturel a été rendue possible par la volonté de la mairie de Lille de poursuivre ces opérations, par l’implication financière grandissante du milieu entrepreneurial, et par le recours au bénévolat avec l’appui sur un réseau d’équipements culturels et d’espaces publics complémentaires. Toutefois, le festival Lille 3000 recherche davantage un objectif de développement touristique et de rayonnement artistique de la ville de Lille que de démocratisation culturelle. Si les populations locales participent par le biais d’ateliers thématiques et de parades à l’événement, elles demeurent souvent cantonnées dans des pratiques relevant de la culture populaire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le financement de Lille 3000 : une ouverture en direction des acteurs privés
Les limites du financement public
L’appel au soutien financier des entreprises
L’inévitable recours au bénévolat
Logiques et acteurs d’une programmation visant le rayonnement culturel et artistique de la ville de Lille
Le rôle déterminant des grands équipements culturels lillois et des maisons Folie
Des artistes internationalement reconnus en tête d'affiche
Implication des habitants de la métropole et renforcement du lien social
Sensibiliser les publics aux questions culturelles
Impliquer les populations dans la création événementielle
Vers un changement des pratiques culturelles ?
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

L’objectif de cet article est d’analyser le jeu des acteurs locaux participant à l’organisation du festival culturel de Lille 3000. Depuis le début des années 1990, l’organisation de grands événements est devenue un outil essentiel à la régénération culturelle des villes, celle-ci s’étant imposée d’après F. Bianchini et M. Parkinson comme une des stratégies de développement urbain les plus efficaces. Selon D. Getz, de par leur envergure nationale ou internationale, les grands événements produisent des retombées très positives sur l’image territoriale, la cohésion sociale et l’économie locale. D’une durée limitée dans le temps et l’espace, ces manifestations qui peuvent être d’ordre culturel, artistique, festif, commercial ou sportif, ont pour principal objectif d’attirer l’attention des médias et visiteurs. Cette nécessité d’une large couverture médiatique de l’événement pousse les décideurs politiques à créer des équipements dotés d’une architecture iconique, ceux-ci s’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Lusso et Marie-Thérèse Grégoris, « Pérenniser l’événementiel culturel dans la métropole lilloise après la Capitale européenne de la culture », Rives méditerranéennes, 47 | 2014, 59-76.

Référence électronique

Bruno Lusso et Marie-Thérèse Grégoris, « Pérenniser l’événementiel culturel dans la métropole lilloise après la Capitale européenne de la culture », Rives méditerranéennes [En ligne], 47 | 2014, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 23 mars 2017. URL : http://rives.revues.org/4593 ; DOI : 10.4000/rives.4593

Haut de page

Auteurs

Bruno Lusso

Bruno Lusso, certifié d’histoire et de géographie, chercheur associé au laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société (EA 4477) de l’Université Lille 1, a soutenu en 2011 une thèse de doctorat en aménagement et urbanisme portant sur l’industrie du multimédia dans les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille.

Marie-Thérèse Grégoris

Marie-Thérèse Grégoris, maître de conférences en géographie au laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société (EA 4477) de l’Université Lille 1, développe des recherches dans le champ de la géographie culturelle, notamment sur les musées et les pratiques culturelles dans la métropole lilloise.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org