Skip to navigation – Site map

28 | 2007
Réformer l'Église, réformer l'État : une quête de légitimité (XIe-XIVe siècle)

Edited by Thierry Pécout

Ce numéro s’interroge sur la signification de l’entreprise de réformation au sein d’une société chrétienne, non seulement au regard des pouvoirs ecclésiastiques et de la sociologie du clergé, de l’ecclésiologie, ou encore des structures de l’institution ecclésiale, mais aussi dans le cadre de l’affirmation des monarchies territoriales aux derniers siècles du Moyen Âge. Il s’articule autour de deux périodes significatives : le moment grégorien tout d’abord, dans la perspective du bilan et de la mise en évidence des approches récentes à propos de l’espace provençal, puis le XIVe siècle, avec une réforme administrative et morale conçue comme instrument idéologique aux mains du prince chrétien, particulièrement à travers les dispositifs structurant la chancellerie des rois angevins de Naples et comtes de Provence, leur personnel ou leur pratique de l’enquête domaniale.

  • Revues.org